ban essai 09

Lexique pour aborder les monnaies de collection

A

Alliage : Combinaison d'un métal avec un ou plusieurs autres éléments (métalliques ou non) entrant dans la composition des monnaies (cuivre, nickel, cupronickel, or, argent, electrum, laiton).

Antiques : Monnaies antérieures à la chute de l'empire romain ( monnaies anciennes grecques, romaines, byzantines, gauloises...).

Atelier : Lieu de fabrication de la monnaie. La marque d'atelier, symbole ou lettre figurant sur les pièces, désigne l'atelier où elle ont été fabriquées.

Avers : Coté d'une monnaie portant l'effigie ou le motif principal ( monogramme, armoiries...). À défaut de portrait, l'avers est le côté sur lequel apparaît le nom de l'émetteur (par exemple, le nom du roi).On l'appelle aussi droit ou face.

Axe : Orientation de la gravure du motif de l'avers par rapport à celui du revers. La pièce est en frappe "médaille" si l'axe est identique des deux côtés et en frappe "monnaie" s'il est inversé. Pour des jetons, on parle de "retour" horizontal ou vertical.

B

Billon : Alliage de cuivre et d'argent.

Bimétallique : Pièce composée de deux métaux différents non mélangés.

Bullion : terme anglais désignant des pièces de monnaies utilisées plutôt comme réserve de métal. Ces pièces ont souvent un titre en métal précieux supérieur à la monnaie de circulation. Par exemple le Krugerrand sud-africain, le souverain britannique, l'American Eagle américain ou le Maple Leaf canadien.

C

Cannelures : rainures parallèles creusées dans la tranche de nombreux types de monnaies frappées à partir du XVIe siècle. Elles étaient destinées à montrer que la pièce n’avait pas été rognée en vue de récupérer une partie du métal précieux. Dans le même objectif, les tranches furent parfois coordonnées ou marquées de légendes.

Champ : L'espace plat de la surface d'une pièce de monnaie non utilisé pour le motif ou pour la légende.

Coin : Matrice, bloc de métal qui reçoit la gravure en creux d'une de faces de la pièce à frapper.

Commémorative : Émissions spéciales célébrant un événement ou un personnage.

Contremarque : Marque frappée postérieurement à la fabrication initiale ( lettre, nom, inscription, valeur) soit pour en modifier la valeur, soit pour lui donner cours dans un pays autre que celui où elle a été émise.

Cours légal : régime monétaire dans lequel, sur un territoire donné, les signes monétaires, émis conformément à la loi, doivent être acceptés en paiement, pour leur valeur nominale.

E

Effigie : Dessin majeur sur l'avers de la monnaie.

Emblème : Symbole ou attribut figurant sur les monnaies.

Émission : Opération qui consiste à mettre en circulation une monnaie.

Épreuve : Pièce de monnaie de qualité supérieure, frappée avec des coins spécialement préparés, par exemple pour être offerte à des personnages de haut rang.

Essai : Projet de graveur, un essai peut être fabriqué pour diverses raisons : essai technique (mise au point du métal, des coins, etc.), essai de projet (lors d'un concours pour déterminer le type de pièce qui sera adoptée), essai d'hommage (pièces identiques aux pièces destinées à circuler, mais portant la mention ESSAI et destinées soit au dépôt légal, soit à servir de cadeau pour certaines personnalités). L'essai édité en série limitée n'est pas destinée à la circulation.

Exergue : espace situé en bas d'une pièce où se trouve le millésime ou les marques d'atelier sur certaines monnaies antiques ; espace vierge à l'avers, sous la représentation graphique.

F

Fautée : Se dit lorsqu'une pièce est tordue, a bougé lors de la frappe ou a reçu un double coup de marteau.

Flan : Morceau de métal préparé pour être frappé à l'aide de coins monétaires.

Flan Bruni (FB). On parle aussi de flan mat. Caractérise une monnaie dont le relief est mat et le fond comme un miroir. C'est une frappe spéciale réalisées avec des coins neufs, sur des flans polis.

Frappe : Action de frapper un flan entre deux coins. La frappe s'est d'abord faite au marteau, puis au balancier à partir du XVIème siècle et par presse hydraulique au XIXème siècle. La frappe se fait toujours à froid.

Fourrée : Pièce revêtue d'un placage d'or ou d'argent sur un métal commun.

I/J

Jeton : Frappes utilisées depuis l'antiquité pour de multiples usages, notamment jeton de compte ou de présence.

L

Légende : texte (lettres ou mots) entourant l'effigie d'une pièce.

Listel : bordure de la pièce formant un bourrelet circulaire.

Louis : Dénomination courante pour désigner la monnaie d'or française depuis 1640. Le terme est aussi utilisé pour nommer la pièce de 20 francs or, généralement avant 1803.

M

Mancoliste : Liste des pièces manquantes ou recherchées.

Médaille : Pièce de métal frappée ou coulée réalisé à différentes fins : commémorer un personnage, un événement ou un souverain, représenter un sujet de dévotion (médailles religieuses), servir de récompense (décoration).

Millésime : Date d'émission inscrite sur une pièce ou médaille.

Module : unité de mesure.

Monnaie de nécessité :  Pièces ou billets émis durant certaines périodes troublées, avec ou sans autorisation des autorités,  avec l'aval des autorités, par différents organismes publics ou privés (chambres de commerce, municipalités...)., afin de pallier le manque de petit numéraire

P

Patine : Oxydation de surface. La patine peut avoir plusieurs couleurs allant du vert au brun ou rougeâtre jusqu'au noir.

Piéfort : Monnaie possédant une épaisseur plus importante que la normale. Elle était frappée à l'origine pour être un modèle pour les différents ateliers puis pour être distribuée à de grands personnages.

Q

Qualité :

  • FDC (fleur de coin): pièce parfaite, sans aucun défaut;
  • SUP (superbe): monnaie presque sans aucun défaut;
  • TTB (très très belle): monnaie qui présente quelques traces de circulation, mais dont presque tous les détails sont visibles;
  • TB: monnaie ayant beaucoup circulé;
  • B: monnaie usée.

R

Refrappe : Emission postérieure d'un modèle de monnaie.

Revers : Face de la pièce opposée à l'avers et portant, en principe la valeur faciale. On l'appelle aussi pile.

T

Tirage : quantité totale d’exemplaires.

Titre : Proportion de métal précieux entrant dans la monnaie exprimé en millième ou en carat. On parle aussi d'aloi.

Tranche : Épaisseur de la monnaie, elle est lisse, cannelée ou striée.

Type : Série possédant plusieurs monnaies avec un même dessin, type ou effigie